Rasoir électrique homme pour un rasage parfait

Auparavant, les rasoirs électriques pour hommes ne pouvaient pas
fournir un rasage d’aussi près que les lames régulières.  De plus, leur
prix quelque peu élevé et la nécessité d’entretien régulier pouvaient
aussi être une préoccupation pour les consommateurs.  Toutefois, avec
l’amélioration constante de la technologie et des prix compétitifs dans
le domaine du rasoir électrique homme, les fabricants ont rapidement dépassés les attentes et les rasoirs électriques offrent maintenant un rasage parfait.

Avec des variétés de largeurs et de fonctions diverses, il peut être difficile de choisir le meilleur rasoir électrique homme
qui répondra à nos besoins.  Il existe certains critères qui doivent
être respectés et considérés lors du magasinage de cet accessoire.  Ce
qui est peut être acclamé comme étant le meilleur rasoir sur le marché,
peut ne pas être celui qui vous conviendra le plus.  Voici donc trois
conseils qui vous aideront à faire le choix le plus éclairé.

Rasoir électrique homme et type de peau

Nous avons tous un différent type de poils et de peau.  Donc, nous devons choisir un rasoir électrique
qui sera adapté à notre visage.  Par exemple, vous pouvez être du type
très barbu et nécessité un rasage plus fréquent ou avoir une peau très
sensible qui peut devenir irriter rapidement.  Beaucoup d’utilisateurs
préfèrent le rasoir avec grille pour ses performances globales, tandis
que d’autres opteront pour un rasoir à têtes rotatives qui a tendance à
mieux performer avec les barbes plus longues.  Si votre peau est
sensible,  le meilleur choix est le rasoir avec grille, car il risque
moins de provoquer des allergies ou éruptions sur la peau.  Vous pourrez
vous raser à sec ou avec la peau humidifiée sans problème.

Utilisation du rasoir électrique homme

Les hommes ont différentes raisons de s’acheter des rasoirs électriques.  Vous devez définir vos propres raisons avant de choisir un rasoir électrique pour homme.
Des critères comme l’utilisation en voyage, le nettoyage du rasoir,
les fonctionnalités recherchées ou la nécessité d’un rasage rapide
doivent être considérés.  Vous devez comprendre vos besoins
préalablement parce qu’il existe de nombreux produits offerts par
différents fabricants avec des caractéristiques différentes.  Plusieurs
sources de commentaires et de recommandations sont disponibles pour le
public et gagnent à être consultée

Les plus beaux stades du monde: San Siro

A Milan, pendant que les amateurs de dolce vita et de boutique de luxe iront flâner via Montenapoleone ou siroter un expresso en terrasse, les amoureux de foot se rendront Via dei Piccolomini, pour admirer le stade Giuseppe-Meazza…

La plupart du temps désigné sous le nom de San Siro, le stade Giuseppe-Meazza est le lieu de résidence des deux clubs milanais, l’Inter Milan et le Milan AC. Il s’agit pour les passionnés du ballon rond d’un lieu mythique, du fait de sa capacité d’accueil de plus de 80 000 personnes, de ses tribunes proches du terrain, de la forte inclinaison des gradins et de son large toit qui lui confère une atmosphère toute particulière.

C’est donc dans le quartier de San Siro, à Milan, que la construction du stade, consacré uniquement au football, a débuté en 1925. Son inauguration a eu lieu en septembre 1926, avec une rencontre entre les deux clubs rivaux de la ville : les 35 000 spectateurs purent assister à une victoire de l’Inter sur le Milan AC. A cette époque, seul le Milan AC était propriétaire des lieux et y jouait ses matchs à domicile. C’est en 1935 que la ville racheta le stade, le fit rénover et agrandir. Et à partir de 1947, l’Inter de Milan y discuta ses rencontres à domicile.

Le stade devient officiellement stade Giuseppe-Meazza en 1980, du nom d’un ancien joueur des deux équipes résidentes durant les années 1930 et 1940. Mais les Milanais persistent néanmoins à l’appeler stade San Siro.

L’organisation de la Coupe du monde de football 1990 par l’Italie fut l’occasion d’une rénovation d’envergure du stade San Siro, avec mise aux normes et modernisation du bâtiment : toutes les places deviennent des places assises au sein de gradins élargis, et le stade est couvert, grâce à un large toit soutenu par quatre poutres rouges au-dessus des gradins.

Le stade San Siro a été le cadre de grands événements sportifs. Ainsi s’y sont déroulés trois matchs de la Coupe du monde de football 1934, six matchs de la Coupe du monde de football 1990, ou encore deux finales de la Ligue des Champions de l’UEFA… A noter aussi qu’en novembre 2009, pour la première fois, le stade a accueilli un match de rugby entre l’Italie et les All Blacks

Les plus beaux stades du monde: Félix Bollaert

Aujourd’hui, nous nous rendons dans la région des mines et des corons à la découverte d’un grand club du football français : le RC Lens. Malgré les résultats décevants du club ces dernières années, le club a gardé sa popularité et son ambiance chaleureuse. Cette ambiance bonne enfant, les week end de match dans le mythique stade de la ville lensoise. Cinquième plus grand stade français en nombre de places assises, le stade Félix-Bollaert est le principal stade de football de la ville de Lens, dans le Pas-de-Calais. Si cette enceinte, d’une capacité de 41 229 spectateurs, peut paraître démesurée pour une petite ville de province, elle rayonne néanmoins sur toute la région Nord. Le stade porte le nom du directeur commercial de la Compagnie des mines de Lens, Félix Bollaert, qui a souhaité favoriser le développement des clubs sportifs de la région, en décidant la construction de ce stade en 1931, entre les fosses nos 1 et 9 de la Compagnie.

Le stade sera inauguré en juin 1933, au son des hymnes nationaux de la France et de la Pologne, les mineurs, français et polonais principalement, ayant pris part à sa construction. De forme ovale, le stade voit rapidement le club de la ville, le RC Lens, accéder au plus haut niveau du football français. L’enceinte se dote en 1954 d’un éclairage qui permet de jouer des rencontres en nocturne. Mais les années 60 verront à la foi  le déclin de la mine et du stade Bollaert.

Face aux difficultés de la compagnie des mines, c’est la mairie de Lens qui va prendre le relais en 1974 pour l’entretien et la rénovation du stade Bollaert, puis en devenir définitivement propriétaire en le rachetant pour un franc symbolique en 1976. Cette année verra la mise en place d’une tribune de 12 000 places debout, la Trannin. Puis en 1977, une nouvelle phase de rénovation est entreprise pour améliorer l’éclairage du stade et construire une nouvelle tribune de 10 000 places debout et 5 000 assises : la Tony MarekXercès Louis. Ces travaux interviennent en même temps que la 1ère qualification du RC Lens pour la Coupe UEFA.

L’organisation du Championnat d’Europe de football 1984 est confiée à la France, et le stade Bollaert doit accueillir deux rencontres de cette compétition. C’est l’occasion de nouvelles modernisations : éclairage, ajout d’un étage de 3 600 places à la tribune Lepagnot, érection d’une nouvelle tribune de 20 000 places debout, la Delacourt. On passe alors d’un stade ovale à une enceinte carrée, selon le modèle anglais, et les bureaux du RC Lens sont désormais intégrés dans la structure. Quant à la capacité du stade, elle est portée à 51 000 places, et Bollaert devient alors le plus grand stade français (jusqu’en 1998).

Pour la Coupe du monde de football de 1998, le stade de Lens fait peau neuve, avec la reconstruction de trois de ces tribunes, la Trannin, la Delacourt, et la Lepagnot. De nombreuses améliorations sont apportées aux vestiaires, à la sécurité, aux équipements en télécommunications, aux loges… Et pour des raisons de sécurité, la dernière tribune debout disparaît : le nombre de places baisse à 41 649, toutes assises.

En 2007, la visibilité est améliorée grâce à l’abaissement des grilles du stade, et le public bénéficie alors d’une plus grande proximité avec les joueurs. De même deux écrans géants sont installés dans les coins du stade, à l’occasion de la Coupe du monde de rugby organisée par la France.

En vue de l’Euro 2016, de nouveaux travaux de rénovation sont prévus au stade Bollaert, et les travaux doivent débuter en 2012. Le projet prévoit notamment une capacité totale du stade à 44 000 places pour le championnat de France, et 40 000 places pour l’UEFA.